jeanne susplugas.

Née à Montpellier. Vit à Paris, France.

 

Engagée, la démarche de Jeanne Susplugas s’en prend à toutes les formes et toutes les stratégies d’enfermement. Elle n’a de cesse d’interroger les relations de l’individu avec lui-même et avec l’autre, face à un monde obsessionnel et dysfonctionnel.

Elle explore différents médiums – dessins, photographies, installations, sculpture, sons, films – autant de langues qui s’enrichissent mutuellement pour créer une esthétique singulière, séduisante en apparence mais vite inquiétante et grinçante. Un travail protéiforme, transversal très cohérent et précis qui met le regardeur face à des sensations contradictoires - troublé et rassuré, inquiet et serein.

 

Son travail a été largement montré en France et à l’étranger. 

Des expositions monographiques lui ont été consacrées dans des lieux tels la Emily Harvey Foundation à New York, la Maréchalerie centre d’art à Versailles, au Musée en plein air du Sart Tillman à Liège, au Centre d’art Le Lait à Albi, à la Magacin gallery de Belgrade, à la Chapelle de la Visitation-Centre d’art à Thonon les Bains, au Wyspa Institut of Art à Gdansk, au CAB-Centre d’Art Bastille à Grenoble, à La Piscine-Musée d’Art et d’Industrie à Roubaix, au Château de Servières à Marseille, au CAC d’Istres, au MOCCA de Toronto.

Elle a aussi participé à de nombreuses expositions collectives : à la Villa Medicis à Rome, au Palazzo delle Papesse à Sienne, au Palais de Tokyo à Paris, au Fresnoy National Studio, au Musée d’Art Moderne de St Etienne, au Musée de Grenoble, au Shanghai 21st Century Minsheng Art Museum, à la maison rouge-fondation antoine de galbert à Paris, au FRAC Haute-Normandie, à la Margaret Lauwence gallery de Melbourne, à la Marymount Manhattan College Hewitt Gallery à New York, à Art in General à New York, au KW à Berlin…

Son travail a été présenté lors d’évènements internationaux comme la Biennale d’Alexandrie en Egypte, Nuit Blanche à Paris, Constellation (pré-ouverture du Centre Pompidou-Metz), Dublin-Contemporary, à l’International Videonale à Detroit, au Dashanzi International Art Festival, à SOS 48 (Festival Internacional de Accion Artistica) à Murcia, à 100 artistes dans la ville-ZAT 2019 (préfiguration du Mo.Co) à Montpellier…

 

Ses films ont été sélectionnés pour des festivals tels tels Hors Pistes (Centre Pompidou, Paris), Locarno International Festival, Miami International Festival, Festival Images à Vevey (S), Les Instants Vidéos à Marseille ou Les Rencontres Internationales Paris/Berlin/Madrid. 

 

Des articles lui ont été consacrés dans des revues et quotidiens tels Art Press, Art in America, The New York Times, Le Monde, Le Figaro, Flash Art, L’œil, Beaux-Arts Magazine, BT, Corona Boreal, M le Magazine du Monde, Le Quotidien de l’art, La Libre Belgique, Dare, etc.

 

Nominée pour différents prix, elle reçoit le prix Opline (nominée par ORLAN), le prix d’art contemporain Philips-Artsper ainsi que le soutien de la FNAGP, du FNAC, de la DRAC (IF), de la Fondation Thaillywood, de la Fondation Villa Seurat ou du VR Festival.

Voir la biographie complète de Jeanne Susplugas

Hair (2018)

(Tribute to Gordon Matta-Clark)

Sérigraphie sur Arches BFK Rives 250g/m2

60 x 40 cm

Atelier TCHIKEBE

Hair est un hommage à l’autoportrait de Gordon Matta-Clark (Hair, 1972). 

 

Jeanne Susplugas s’intéresse à l’espace mental, au centre névralgique de la pensée. Que ce soit ses cheveux, les branches des arbres (série Arbres généalogiques), les synapses (In my brain) ou les molécules (Disco ball)…

il est question de ramifications. 

Hair évoque le savant fou et introduit cette notion d’artiste chercheur. Elle sonde le monde pour en extraire ce qu’il l’inspire de pire et de meilleur. Autant de mèches comme autant de questions que l’on se pose.

Hair pose aussi la question de la perception de la femme dans la société. Les cheveux sont le reflet de l’intérieur du corps mais aussi une représentation sociale, un signe sexuel… La femme décoiffée est souvent perçue comme une « folle », elle évoque aussi la Gorgone, la sorcière.

La femme se libère mais est quand même attachée par les cheveux à une grille, prisonnière des codes sociaux établis par le patriarcat.

galerie.

rendez-vous le mois prochain pour découvrir

l'oeuvre "rebirth" d'une nouvelle artiste engagée...

Rebirth Conseil SARL au capital de 26 000 €

Siège social : 9 rue Bridaine 75017 Paris

RCS Paris 842 226 763

TVA Intracom. FR51842226763

© 2019 Rebirth Conseil